AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les lycanthropes dans le monde médiéval-fantastique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
antarius

avatar

Masculin Nombre de messages : 2031
Age : 2016
Grade : Héros
Fonction : Si vous saviez un indice ... Je fait parti du panthéon des divinités
Date d'inscription : 10/04/2008

Troupes
Espions:
181/180  (181/180)
Sorciers:
85500/84000  (85500/84000)
Secrets:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Les lycanthropes dans le monde médiéval-fantastique   Mar 13 Mai 2008 - 0:53

ABC de la lycanthropie
On appelle lycanthrope des humanoïdes ou des géants capables de prendre la forme d’un animal (bien que les loups soient les plus représentatifs des lycanthropes, d’autres animaux peuvent l’être : tigres, ours, sangliers, rats et même des écureuils à ce que l’on dit).
On différencie les lycanthropes de naissance (aussi appelés lycanthropes naturels, innés ou héréditaires) des lycanthropes infectés suite à une morsure.
Les lycanthropes naturels et les lycanthropes infectés qui sont au courant de leur maladie peuvent, s’ils ont assez de volonté, contrôler leur métamorphose, ce qui n’est pas les cas de ceux qui ignorent leur maladie ou n’ont suffisamment de volonté. La lycanthropie infectieuse se répand dans l’organisme tel une maladie

Sous leur forme naturelle (ou avant métamorphose), les lycanthropes semblent normaux d’apparence, même si ceux qui le sont depuis la naissance ou depuis très longtemps finissent par montrer des traits en rapport avec leur forme animale (grande pilosité, dents pointues, longs doigts…).
Sous leur forme animale, ils ont l’air particulièrement imposant mais il suffit d’examiner leurs yeux pour y lire une grande intelligence. Souvent, ces mêmes yeux luisent d’un éclat rouge dans le noir.

La vitesse de déplacement des lycanthropes dépend de sa forme ; leur peau constitue une sorte d’armure naturelle. Ils vivent seuls, en couple, voire en groupe bien que vie en société soit plus rare ; ils adoptent alors un mode de vie proche de celui d’une meute.

Les lycanthropes au combat
Sous leur forme humanoïde (ou de géant), les lycanthropes appliquent les tactiques habituellement utilisées par leur peuple, si ce n’est qu’ils ont tendance à se montrer plus agressifs. Il possède les sens de sa forme animale, ce qui inclut l’odorat et la vision nocturne totale, et fait preuve d’une grande empathie à l’égard des animaux correspondant à leur forme (avec lesquels ils peuvent communiquer). Ils ne peuvent transmettre la lycanthropie sous cette forme. En cas de lutte au corps-à-corps, ils bénéficient des avantages de leur forme animale (force, rapidité…)
Sous leur forme animale, ils se battent comme les animaux de leur espèce, mais leur morsure est susceptible d’inoculer la lycanthropie. Ils sont particulièrement forts et rusés, et les armes utilisées contre eux sont d’une moindre efficacité exceptée les armes en argent qui causent des blessures plus importantes aux lycanthropes.
Enfin un lycanthrope naturel ou un lycanthrope infecté au courant de sa maladie est capable d’adopter une forme hybride, compromis entre sa forme humanoïde et sa forme animale. L’hybride est doté de mains et peut manier des armes mais il peut également passer à l’attaque avec ses crocs et ses griffes. L’hybride peut transmettre la lycanthropie et est moins vulnérable aux armes (sauf celles en argent).

A propos du Seigneur Loup-Garou
Les lycanthropes d’une constitution hors norme et d’alignement mauvais peuvent devenir des seigneurs loup-garou.
Sauvage et puissant, cet humanoïde recouvert d’une fourrure grise est armé de grandes griffes et de longs crocs acérés ; il est aussi grand qu’un ogre, a un museau de loup et son regard est empli de haine.
Plus fort, plus robuste et plus meurtrier que ses petits cousins, le seigneur loup-garou est une créature impitoyable qui cause de grands ravages.
Au combat, il peut prendre sa forme animale ou hybride. Sa force, sa rapidité mais aussi sa fureur et sa férocité surpasse la plupart de ses adversaires.

La lycanthropie en tant que maladie
Quand un humanoïde contracte la lycanthropie suite à une morsure, aucun symptôme n’apparaît avant la pleine lune suivante. A ce moment, l’humanoïde infecté prend involontairement sa forme animale et devient une bête affamée oubliant jusqu’à sa propre identité. Il reste sous cette forme jusqu’à l’aube.
Durant cette première phase, les actions de la personne infectée sont dictées par sa forme animale; tandis que ceux qui sont bons à l’origine chercheront à éviter tout contact avec les communautés et les environnements non naturels, se contentant de chasser pour survivre ceux qui sont (d’alignement) mauvais cherchent à tuer autant de créatures que possibles, massacrant le plus souvent jusqu’à leur famille et leurs amis. Dans tous les cas, le comportement est motivé par la faim et une férocité naturelle, jamais par la malice. Ils ne se souviennent ensuite de rien jusqu’au moment où ils prennent conscience de leur condition de lycanthrope.
Par la suite et tant qu’il n’a pas conscience et/ou la volonté nécessaire, la personne risque de se transformer involontairement chaque fois que la pleine lune se lève mais aussi quand il subit des blessures au combat. Dans ce cas, il se sent pris d’une violente colère et seul un puissant effort de contrôle de soi permet d’empêcher la métamorphose.
Dès qu’il prend conscience de son état avec la volonté suffisante, il parvient à conserver son identité et le contrôle de ses actes en cas de transformation. Avec le temps et une volonté accrue, il lui devient possible de se métamorphoser à volonté, voire de devenir un hybride. Noter que la métamorphose est plus facile de nuit que de jour et plus particulièrement encore au moment de la pleine lune.
La transformation détruit les vêtements et les armures portés (sauf les objets enchantés ou magiques) au moment de celle-ci.

Une guérison est possible, uniquement pour les personnes infectées (pas pour les lycanthropes naturels) à la seule condition de mâcher quelques feuilles de belladone (relativement fraîches, donc cueillies depuis moins d’une semaine) moins d’une heure après avoir été mordu par un lycanthrope. Néanmoins, la belladone étant toxique, celui qui l’ingère risque de se voir fortement affaibli jusque la fin de ses jours s’il ne parvient pas à résister aux effets néfastes de la plante.
La seule autre guérison connue à ce jour consiste à être la cible soit du sort guérison des maladies ou du sort guérison suprême, lequel doit être lancé par un puissant prêtre et ce, dans les 3 jours suivant l’infection.
Une fois infecté sans avoir été soigné dans les conditions reprises ci-dessus, le processus est définitif et devient irréversible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les lycanthropes dans le monde médiéval-fantastique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les lycanthropes dans le monde médiéval-fantastique
» La place d'Haïti dans le monde
» Un peu d'humour dans ce monde de brute
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ?? Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L'Ordre Lycan :: La lycanthropie :: Origine et légende-
Sauter vers: