AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chronique de Krääl : La quête du renouveau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
seigneur olma

avatar

Masculin Nombre de messages : 980
Age : 2016
Grade : C'est marqué au-dessus
Fonction : Empereur de Rome à la retraite
Date d'inscription : 25/06/2006

Troupes
Espions:
180/180  (180/180)
Sorciers:
86000/84000  (86000/84000)
Secrets:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Chronique de Krääl : La quête du renouveau   Jeu 12 Nov 2009 - 14:21

Il y a plusieurs millénaires, les terres les plus reculées d'inutopia étaient dominées par la puissance des Lycans. Ceux-ci par leur force, leur courage et leur invincibilité avaient permis d'implanter une société harmonieuse.

Cette harmonie remontée au temps jadis où, suite à un accord entre Alborin le premier grand mage de l'ordre lycan et le roi Thörgill, les terres de Krääl avaient données aux premiers lycans en remerciement et dévouement par le peuple de Nanggor.

L'ennemi avait été certes massacrés à cette époque, mais le Félon Erden dans le plus grand anonymat et protégé par des troupes d'élites, avait pu embarquer dans un bateau de guerre afin de trouver refuge au-delà des mers.

Il avait trouvé refuge sur une île assez grande pour satisfaire les besoins primaires de l'homme...se nourrir et se reproduire.

Les hommes se trouvant sur l'île furent immédiatement réduit à l'état d'esclave par les troupes du félon. Quant aux femmes....elle n'avait que deux choix : la mort ou la souillure.

Depuis lors, c'est en tyran que régna le félon Erden et sa descendance...avec une seule idée : se venger des lycans !

Ainsi sur des terres au-delà des mers, des hommes aux pensées mauvaises menés par un tyran descendant du félon n'avaient que pour but d'envahir les terres lycanes, riches et fertiles afin de se venger et d'asservir les humains protégés par la race lycane.

A maintes reprises, l'ennemi avait été repoussé à la mer, malgré une armée d plus en plus importante.

La dernière grande bataille avait eut lieu sur les côtes du royaume, le château du seigneur Christophe ; l'un des plus brave guerriers lycans ; faisant office de quartier général.

La bataille faisait rage quant tout à coup dans la brume du matin, l'armée lycane vit apparaître une étrange lumière violette au-dessus du champ de bataille.

Les mages lycans surprit par cette attaque magique n'eurent pas le temps de protéger les guerriers de cette attaque.

Celle-ci était menée par les druides noirs au services du tyran.....las d'échouer dans ses plans d'invasion, le tyran avait demandé à ses druides noirs de rassembler leur force en une seule entité afin de jeter un sort terrible sur les lycans.

Ces derniers venaient d'être privé d'une partie de leur force vitale mais plus grave de leur immortalité....

Profitant de cet état, le tyran lança l'ensemble de la dragonerie tyranique afin de décimer l'armée lycane, pensant que leur nouvel mortalité allez jeter l'émoi parmi les troupes...

Mais le sort des druides noirs n'avait pu ôter le courage légendaire et le don de soi qui caractérise l'esprit du clan lycan.

Bravant la mort, combattant au milieu de leurs frères tombés au combat, les lycans arrivèrent à détruire les dragons, leurs dragonniers, repoussant peu à peu au prix de leur vie l'envahisseur.....

Fou de colère le tyran menaça les druides noirs qui pour sauver leur propre vie invoquèrent un sort encore plus terrible pour le peuple lycan, renfermant l'immortalité et la force vitale du peuple Lycan dans la pierre de vie et afin d'affaiblir perpétuellement les lycans, les druides noirs projetèrent dans l'infini du ciel la pierre de vie, la faisant exploser au firmament.

Eclatant en 7 morceaux inégaux, les fragments retombèrent en différents lieu d'Inutopia, seul sa recomposition pourrait permettre au peuple lycan de retrouver sa force et son immortalité....

A l'apogée de sa folie le tyran lança une nouvelle vague d'attaque, les lycans se préparaient de nouveau au combat, lorsque une lumière cristalline encercla le champ de bataille protégeant les lycans de l'envahisseur.

Le mage de cristal, protecteur du peuple lycan, venait de décider d'entrer en lisse.

Certes les Dieux ne lui permettaient pas d'ôter la vie, ni d'interférer dans les guerres des inutopiens, mais n'était-il pas le protecteur des lycans et une barrière magique n'est-elle pas une protection ?

Repoussé, le tyran se retira avec ses troupes, laissant un champ de bataille rouge de sang du carnage qui venait de s'y dérouler.
Des lycans disloqués, gisaient au milieu de dragons éventrés, de soldats ennemis sans vie......

Le mage s'adressa alors au seigneur Christophe le plus puissant des seigneurs lycan en ces mots....

Votre immortalité et votre force a été enfermé dans la pierre de vie qui vient d'éclater en 7 morceaux pour se répandre sur inutopia.
Recherchez et ramenez ces fragments.
Placez chacun côte à côte sur la pierre plate de Kraal, ma magie interviendra dés lors.
Mais votre quête ne pourra débuter que lorsque le premier fragment sera revenu de lui même, porté par celui qui représentera la puissance écroulée et l'humilité nouvelle, il aura été votre allié nourri par le sein de votre mère à tous.
Dés que vous serez en possession du premier fragment il sera temps de partir en quête des 6 autres.....je ne peux vous dire où ils sont sans risquer d'affronter la colère des dieux......mais sachez que vous devrez combattre des peuples qui vous apprendront sur vous même des choses ignorés jusque là par vous.....
Le premier fragment devra être le dernier afin de vous permettre de mener à bien votre quête.


Il regarda Christophe dans les yeux et prononça ces derniers mots :

Vous pensez avoir vaincu, mais la bataille ne fait que commencer. Ce que tu as débuté ta descendance le finira et afin que vous puissiez transmettre votre puissance et votre expérience de génération en génération, je t'offre à toi et à ta descendance cet anneau de cristal.
Portez le et transmettez le de génération en génération, car en lui se réfugiera votre âme au moment de votre mort.
Le porteur de l'anneau s'il est de ton sang, pourra alors rappeler ses ancêtres et profiter de l'expérience de chacun.


Sur ce, le mage de cristal disparut laissant le peuple Lycan dans le désarroi mais protégé par le halo de lumière.

Les années passèrent, puis les siècles, avec leurs lots de guerres, de batailles, de vie et de mort.......

3.000 ans sont passés depuis l'apparition du mage de cristal, synonyme pour le peuple lycan d'une longue attente.....Remplaçant l'immortalité et une partie de leur force vitale par un courage démesuré, ils étaient des combattant émérites.

Le jour où l'halo de lumière ; protection contre l'envahisseur ; disparût, les lycans comprirent que la prophétie allez enfin se réaliser....ils en eurent la certitude lorsque leur ancien allié vint trouver refuge au sein de kraal après l'effondrement de son empire, vêtu de haillons suite à une succession de batailles pour sauver sa vie....c'est alors que le chef des lycans reconnut au cou de l'ancien allié un des 7 fragments de la pierre de vie.

La quête allez t'elle enfin avoir lieu......


Dernière édition par seigneur olma le Mer 25 Nov 2009 - 9:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seigneur olma

avatar

Masculin Nombre de messages : 980
Age : 2016
Grade : C'est marqué au-dessus
Fonction : Empereur de Rome à la retraite
Date d'inscription : 25/06/2006

Troupes
Espions:
180/180  (180/180)
Sorciers:
86000/84000  (86000/84000)
Secrets:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Quand Bombyce rencontre Olma   Jeu 12 Nov 2009 - 15:41

L'arrivée de l'Empereur déchu n'était pas passé inaperçu dans le royaume de Krääl, plus sa chute c'était son accoutrement et sa maigreur qui retenait l'attention de tous.

Appelé en toute hâte, le Grand Maître Antarius vit leur ancien allié tenter de se rassasier dans la taverne, à ses côtés deux de ses anciens seigneurs ; restés fidèles ; Bubix et Kgaz.

Les yeux plein d'humilité et de fatigue olma regarda antarius et prononça faiblement : asile pour mes hommes, puis s'écroula.
D'un geste impérieux de la main Antarius demanda que ces trois seigneurs soient amenés à la citadelle afin qu'il puisse se restaurer, se reposer et surtout se nettoyer.........

Le lendemain à son réveil, olma sentit sous lui l'épaisseur d'un bon matelas, la douceur de draps chauds et la bone odeur de mets succulents qui avaient été déposés à ses côtés.

Après s'être restauré et purifié, il chercha du regard ses guenilles mais ne trouva que de somptueux vêtements..

Le peuple de Krääl est toujours aussi chaleureux et généreux, pensa t-il en lui-même.

Il en était là de ses pensées quant la porte s'ouvrit avec fracas, laissant place à un lycan gigantesque, poussiéreux couvert de sang et dont l'annulaire droit était orné d'un magnifique anneau de cristal.

Bombyce, s'écria olma heureux de retrouver un ami....mais à peine le nom avait-il été pronocé, que l'ancien empereur se retrouvait plaqué contre le mur, se demanda ce qu'il avait bien pu dire où faire pour outrager à ce point son vieil ami.

Bombyce n'était interressé que par une seule chose, un petit fragment de pierre luminescent attaché au cou d'olma par un lacet de cuir.

Absorbé par ses pensées, Bombyce ne voyait pas qu'il écrasait le thorax d'olma contre le mur et une seule question lui vint : où as tu trouvé cette pierre ?

La colère de Bombyce s'expliquait de la manière suivante.

Pour la première fois de leur vie les lycans avait pu voir le seigneur olma autrement qu'habillé qu'avec sa robe de bure noire.
Pour la première fois, Antarius avait pu voir autour du cou d'olma un fragment rappelant étrangement les caractéristiques décrites dans les grimoires de Krääl pour que nul n'oublie la Pierre de Vie.

Ainsi dés que Bombyce était arrivé, Antarius lui avait rapporté ce détail.

Il en avait peu fallut à Bombyce pour rentrer dans une colère noire et sans se remettre de sa chasse, il était parti voir olma.

La colère de Bombyce trouvait sa légétimité dans le fait qu'olma connaissait parfaitement la prophétie du Magicien de Cristal, pour en avoir parlé avec Bombyce de nombreuses fois.

Et c'est ainsi que les deux seigneurs se retrouvait chacun dans une position qu'aucun des deux n'aurait pu imaginer quelques temps auparavant.

La situation semblait inextricable, tant la colère de Bombyce grandissait proportionnellement au refus de répondre du seigneur olma.

C'est alors qu'une lumière cristaline fit son apparition dans la pièce pour laisser apparaître un mage aux traits purs et transparents : Le Mage de Cristal !

D'un simple geste de la main il sépara les protagonistes, calmant la colère de Bombyce et le ramenant à sa forme humaine.

Ne lui en voulez pas dit-il, il n'était qu'un homme qui à découvert le pouvoir alors qu'il n'était qu'un jeune homme. Cela fait quelques siècles que je l'observe le voyant évoluer de plus en plus vers l'humilité et je pense qu'il est enfin prêt à accepter le sort que les Dieux lui ont réservés pour sa part.

Quelques siècles
s'exclama Bombyce vous plaisantez il a à peine une quarantaine d'année !

C'est exact, répondit olma pour vous deux.

Alors olma entreprit enfin de répondre à Bombyce. Il lui expliqua qu'il y a un peu plus de deux mille ans, son peuple avait été asservi par le clan de la Death Guard, reléguant hommes et femmes au travail de la mine. Un jour par hasard son regard avait été attiré par la luminescence d'une pierre au milieu de la noirceur de la mine.
Il tenait cette pierre dans la main quand un des gardes le frappa à maintes reprises avec un fouet clouté.
Le garde le regardait les yeux ébahis, affolé du spectacle qui s'offrait à lui. Chaque coup de fouet faisait sauter une lanière de chair du corps d'olma, mais se refermait aussitôt sans laisser de cicatrices.

Fort de cette invincibilité, olma entreprit de s'évader et trouva refuge quelques semaines plus tard dans de belles collines verdoyantes. Affamé et amaigri c'est une louve qui lui offrit de le nourrir....

La suite vous la connaissez, devant depuis des siècles maintenir un statu quo, assurant à chaque fois ma propre succession et camouflant mes traits derrière une robe de bure noire....

Créant peu à peu un Empire, je suis entré en guerre avec votre aide contre la Death Guard afin de les détruire.

Te donner cette pierre est synonyme de mort soudaine en ce qui me concerne, mais nous pouvons l'utiliser comme un aimant pour retrouver les autres.

J'ai déjà parcouru de nombreuses terres au cour de mon existence et je connais déjà trois royaumes où sont cachés les autres fragments....




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seigneur olma

avatar

Masculin Nombre de messages : 980
Age : 2016
Grade : C'est marqué au-dessus
Fonction : Empereur de Rome à la retraite
Date d'inscription : 25/06/2006

Troupes
Espions:
180/180  (180/180)
Sorciers:
86000/84000  (86000/84000)
Secrets:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Antarius   Ven 13 Nov 2009 - 12:29

Dés qu'Antarius avait donné l'ordre d'amener l'empereur et ses fidèles seigneurs se reposer, il était immédiatement parti s'isoler dans la grande bibliothèque de Krääl....

Passant devant un garde il lui donna l'ordre suivant : prévient moi dés que Bombyce sera de retour !

Hé bien il n'a pas l'air de bonne humeur pensa en lui même le garde, bien décidé à ne pas contredire le Grand Maître.

Arrivé dans la grande bibliothèque, Antarius se dirigea vers le fond de celle-ci, regarda autour de lui et apposa sa main sur une tête de loup en bronze. A ce contact un pan de mur disparut par enchantement, laissant apparaître une grotte éclairée par les seuls flambeaux présents.

Pour seuls meubles se trouvaient deux chaises et une table rudimentaire, mais les murs de la grotte étaient tapissés quant à eux de parchemins plus ou moins jaunis démontrant par là leur anciennetés.

C'est avec ferveur qu'Antarius débuta ses recherches. Ce petit fragment de pierre apperçut au cou de l'empereur déchu lui rappelait quelque chose de vital pour Krääl.

Il en était là de ses pensées, quant enfin il retrouva le parchemin tant recherché.

La pierre de vie apparaissait dessinée par les mages du clan. Vieux de 3.000 ans il paraissait avoir été écrit la veille.

La prophétie était là.....écrite, dessinée, schématisée sans aucune indications où se trouvait les fragments, mais Antarius fixé surtout le plus petit des dessins qui à se méprendre ressemblait au fragment entre aperçu ; plus tôt la veille ; au cou de l'empereur déchu.

Comment a t-il osé, s'écria t-il rouge de colère !

Lui si réfléchit et posé habituellement, venait d'entrer dans une de ses phases de colère que tous craignait ; hormis Bombyce ; aidé en cela par plus de 24 heures de veille sans nourriture.

Il en était là de sa réflexion colérique, quant il entendit le garde le prévenir de l'arrivée de Bombyce, par un long hurlement guttural.

Lui-même renvoya au travers des murs un long hurlement, que seul Bombyce pouvait interpréter.

A peine avait-il terminé, qu'il vit apparaître Bombyce dans l'encadrement magique de la grotte.

Qu'y a t-il mon ami ? Le son de tes hurlements m'inquiètes et me font ressentir une grande colère en toi.

C'est lui qui l'avait, répondit Antarius en montrant le parchemin de la pierre de vie.

Mais de qui parles-tu ? interrogea Bombyce.

Notre allié de toujours, olma, qui osait venir ici tout en connaissant notre prophétie !

Mon ami, je ne comprends pas ce que tu me racontes, Olma est-il là ? A t-il été outrageant envers nos dieux ? Qu'a t-il fait pour que ta colère prenne le dessus sur ta sagesse ?


Et Antarius entreprit enfin de tout expliquer à Bombyce. Les explications à peine terminées, il se ruait dans la chambre occupée par le seigneur olma et avant même de le saluer, il plaquait celui-ci contre le mur, jusqu'à l'arrivée du Magicien de Cristal.

L'arrivée d'Antarius avait été plus longue, car malgré sa colère, il avait pris le temps de jeter le sort de protection sur la grotte qui servait de lieu de travail à lui et Bombyce.

A son arrivée, il n'entendit qu'une seule chose, olma prononcer que c'était bien le fragment de la pierre de vie autour de son cou.

Personne n'eut le temps de réagir, ni bombyce, ni le magicien de cristal et encore moins olma, tant la rapidité d'Antarius fut grande.

Il venait d'arracher le fragment de la pierre de vie du cou d'Olma, grommelant cela appartient à Krääl.

Ce geste compréhensible, venait de signer la mort du seigneur olma, qui vit le processus de vieillissement de son corps s'accélérer.

Un sourire de sérénité envahissant son visage, il venait d'accepter son sort, libéré du poids du mensonge par la colère d'Antarius, il voyait enfin la mort arrivée avec soulagement.

Même le magicien de cristal, aussi puissant soit-il ne pouvait arrêter le processus devant le regard médusé des deux grands maître de l'ordre lycan.

Un seul souvenir remonta aux pensées d'olma : ELIMA.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seigneur olma

avatar

Masculin Nombre de messages : 980
Age : 2016
Grade : C'est marqué au-dessus
Fonction : Empereur de Rome à la retraite
Date d'inscription : 25/06/2006

Troupes
Espions:
180/180  (180/180)
Sorciers:
86000/84000  (86000/84000)
Secrets:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Les guerriers de Krääl   Ven 13 Nov 2009 - 19:02

Ce matin là le seigneur Wasty s'était levé de forte bonne humeur.
Certes la veille un évènement était venu alourdir l'atmosphère, car l'arrivée de l'empereur déchu ; allié de longue date du peuple lycan ; avait jeté l'émoi parmi la foule.

Personne ne savait réellement ce qui s'était passé au sein de l'empire d'olma, mais wasty n'avait pas envie de se brouiller les esprits avec cela.
Non, en ce beau début de matinée il avait décidé de s'entraîner au combat.

Il sauta au bas de son lit, fit une rapide toilette, pris une collation et laça ses vêtements.

Le choix de son adversaire était déjà tout trouvé, ce serait Crom qui devait encore dormir sous le poids des tonneaux de biang ingurgités la veille à la tanière, sans parler des cuissots bien rôtis qu'ils avaient picorés ensemble.

Belle soirée qu'avait organisé Rom2 dans sa taverne.

Mais l'heure n'était pas aux souvenirs mais bien à l'entraînement.

Tout en se remémorant les évènements de la veille, wasty arriva devant la taverne où il trouva ronflant mais heureux le seigneur Crom. Ce dernier tenait toujours dans une main un verre de biang, vide bien sûr, et dans l'autre un crâne fraîchement nettoyé.

Oui Crom était heureux, son rêve l'avait amené au milieu d'un champ de bataille où les adversaires tombaient les uns après les autres sous ses assauts. Il les faisait reculer jusqu'à la mer où d'immense bateaux de guerre avaient noyés leurs ancres.

Il en était là de son rêve quant il vit une énorme vague déferler sur lui, le trempant de la tête aux pieds.

Ceci fut si réaliste que Crom se réveilla, tout debout d'un coup, avec pour première vision Wasty, Rom2 et Explosivone hilares, Wasty tenant un grand seau d'eau vide dans les mains.

Alors mon ami, elle devait être sacrément jolie la fille pour qui tu souriait aussi béatement !

Et ça vous fait rire, me voilà tout trempée, vous allez voir !


C'est en riant aux éclats que les quatre guerriers se ruèrent dans le camp d'entraînement, pour s'essayer aux armes.

De même force et de même puissance, l'entraînement aurait pu durer encore des heures mais un élément perturbateur vint attirer leur attention respective.

Une masse venait de passer devant leurs yeux, si vite, qu'ils faillirent ne pas reconnaître Bombyce.

Mais où va t-il si vite ? demanda Rom2

Je ne sais pas lui répondit Crom, l'air inquiet

A ce moment là, Explosivone vît passer Antarius tout aussi rapide que Bombyce

Mais qu'est-ce qu'ils ont aujourd'hui ?

Wasty, en tant que fury donna immédiatement ses ordres, sentant un proche danger.

Rassemblez les guerriers et rejoignez moi à la citadelle !

Les ordres avaient été exécutés rapidement, par habitude, par volonté de protéger les grands maîtres.

Les guerriers arrivaient de toute part, habillés ou presque, avec armes ou sans armes, comptant sur leurs seuls muscles pour se jeter dans la bataille.

Ils couraient tous ainsi vers la citadelle, quant un spectacle hors du commun débuta au sommet de celle-ci.

Une grande lumière blanche cristalline fit d'abord son apparition dans le ciel de Krääl, puis une lumière rouge rubis redoublant de vigueur quelques secondes après.

Les guerriers s'agenouillèrent, craintifs, seuls Wasty, Crom, Rom2 et Explosivone restèrent debout médusés.

Les Dieux venaient de faire leur apparition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seigneur olma

avatar

Masculin Nombre de messages : 980
Age : 2016
Grade : C'est marqué au-dessus
Fonction : Empereur de Rome à la retraite
Date d'inscription : 25/06/2006

Troupes
Espions:
180/180  (180/180)
Sorciers:
86000/84000  (86000/84000)
Secrets:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Les Dieux   Sam 14 Nov 2009 - 22:09

Dans toutes les civilisations, de tous temps et en tous lieux des dieux ont été vénérés. La plupart du temps représentés à l'image de l'homme.

Certains se contentent d'un dieux unique, d'autres plus gourmands adorent plusieurs Dieux.

Ce qu'il faut savoir c'est que les Dieux eux aiment l'humanité, mais comme partout ailleurs, il y a ceux qui sont gentils et ceux qui le sont moins, ceux qui aident et ceux qui freinent. Bien sûr il y a des dieux et des déesses.

Chacun obéissant à une règle séculaire, celle de ne pas s'unir à un mortel.

Thöratzje était le dieu suprême et la déesse Eliphoe lui avait donné deux enfants. Deux magnifiques déesses, aussi puissante que magnifique l'une que l'autre, mais avec un caractère aussi sauvage que les dragons des mers que l'on rencontre aux confins des terres occupés par les peuples du walhalla.

Elles avaient enjoué de leurs cris le domaine des dieux. Elles avaient paniqués les servantes quand, essayant leurs pouvoirs respectifs, colonnes, murs et autres décorations avaient éclatés en morceaux.

Bref, un vrai caractère de déesse bien trempée.

Ces déesses quoique courtisées, ne trouvaient pas à qui accorder leur amour.

Thöratzje et Eliphoe ne savaient plus quoi penser et regarder leurs deux magnifiques filles jouer ensemble à des jeux divins. Rien ne pourrait plus les atteindre que de voir leurs filles souffrir.

Encore quelques jours en arrière, ces deux là avaient disparues durant quelques jours, réapparaissant plus joviales et heureuses que jamais.

Depuis elle s'échangeaient silencieusement des sourires malicieux.

Entre autres pouvoirs reçus de leurs parents, ces deux déesses pouvaient contracter le temps des mortels. Ce qui pour elles étaient considéré comme quelques minutes, pouvaient devenir des jours, des semaines voir des années.

Elles avaient utiliser ce pouvoir, afin de descendre à la rencontre des mortels et peut-être rencontrer quelqu'un qui retienne leur attention.

Leur souhait respectif avait été exaucé, chacune rencontrant un fier guerrier avait qui elles avaient partagé un moment de leur vie, mais et surtout, transgresser la règle séculaire.

Elles s'étaient toute deux unies à un mortel.

Mais tout à une fin et elles avaient dû rejoindre le royaume des dieux avant que leur parents ne s'aperçoivent de quelque chose.

Elles étaient là toute les deux réunies quand soudain l'une d'entre elle capta la pensée de celui qu'elle avait quitté peu de jours auparavant.

Mourant celui-ci tournait sa pensée vers celle qui l'avait rendu si heureux.

Elle regarda sa sœur avec un air inquiet puis ses parents, qui se promenaient dans les cieux, provoquant pluies et éclairs pour se réjouir.

Sans hésiter elle se dématérialisa suivit de sa sœur tout aussi inquiète qu'elle.

Leur matérialisation en haut de la citadelle de Krääl ne passa pas inaperçu, illuminant le ciel orageux d'une lumière rouge rubis.

C'est ainsi que Phoebe apparut à Bombyce, quant à Elima elle eut juste le temps d'entourer Olma d'un cocon d'énergie rouge pour lui éviter le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seigneur olma

avatar

Masculin Nombre de messages : 980
Age : 2016
Grade : C'est marqué au-dessus
Fonction : Empereur de Rome à la retraite
Date d'inscription : 25/06/2006

Troupes
Espions:
180/180  (180/180)
Sorciers:
86000/84000  (86000/84000)
Secrets:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Les feux de Krääl   Lun 16 Nov 2009 - 10:42

Avez vous déjà vu une femme en colère ? Non ? Alors vous n'avez encore jamais vu l'incarnation de la dévastation. Quelle soit simple payasanne, guerrière ou noble, la femme en colère lamine tout sur son passage.

Osez imaginez une déesse en colère. Alors deux dans le même état, dans la même pièce et de surcroît filles du Roi des Dieux, donne droit à de très beaux effets de lumière dans le ciel, d'un magnifique rouge rubis avec plus ou moins d'intensité.
De temps en temps, des éclairs blancs apparaissaient, lézardant le ciel et inquiétant de plus en plus ceux qui étaient restés au bas de la citadelle.

C'est alors que Mataf arriva sur les lieux. Il vît les guerriers prosternés devant la colère dont ils étaient témoins mais remarqua l'impassibilité de Wasty, Crom, Rom2 et Explosivone.

Le haut-Prêtre s'adressa alors à eux :

Pensez-vous être au-dessus des Dieux pour rester ainsi debout ?


Mais toujours fasciné par le spectacle qui leur était offert, les 4 guerriers restés les yeux rivés au ciel.

Dans la chambre qui avait été octroyée au seigneur olma pour son repos, Bombyce et Antarius étaient également figés, non pas par peur mais par la surprise.

Phoebe venait d'apparaître aussi soudainement qu'elle avait disparu quelques mois plus tôt, accompagné d'une furie tout aussi magnifique qu'elle, mais qui s'occupait pour le moment que d'olma.

Antarius quant à lui fixait les protagonistes, comprenant qu'un dialogue silencieux s'était instauré entre le Magicien de Cristal et les Déesses, ce qui donnait droit aux multiples lumières dans le ciel, illuminant celui-ci tel un feu du ciel.

Omdir que se passe-t-il, demanda la déesse Elima au magicien de Cristal en utilisant son vrai nom. Pourquoi Olma est-il dans cet état ?

Et pourquoi Bombyce est-il aussi courroucé ? demanda à son tour Phoebe.

Et vous que faites vous ici ? veillez sur les mortels est de mon ressort et non pas celui des filles du Rois des Dieux !

Omdir ! Tu es peut-être le préféré de notre père en ce qui concerne les immortels, mais n'oublie pas que nous pouvons t'enlever tes pouvoirs tout aussi facilement que lui, hurlèrent les deux soeurs dans un même souffle.

Tout en faisant croître sa colère, Elima ; qui avait protégé olma dans un cocon de lumière rouge ; était en train de lui éviter le pire.

Stoppant le processus de vieillisement, réparant les dégâts occasionnés par celui-ci aux organes vitaux, le regardant avec passion, elle lui offrît une seconde vie et se jura bien de veiller sur lui, que Thöratzje et Eliphoe soient d'accord ou pas.

Phoebe quant à elle se dirigea vers Bombyce et lui expliqua tout et la raison de sa si soudaine disparition afin de ne pas éveiller les soupçons de leurs parents.

Mais Bombyce n'écoutait pas, Antarius étant là il se reposait sur lui pour capter la moindre parole et lui rapportait par la suite.

Non, il préférait s'abreuver de l'image de cette déesse, drappée dans une longue robe d'une étoffe si rare, que nul mortel n'avait pu en voir, d'un rouge parfait, mettant en valeur la féminité parfaite de celle qui avait partagé ses jours.

Quand olma revint à lui, la première vison qu'il eut c'est celle d'Elima au-dessus de son visage.
Un sourire ilumina son visage, croyant enfin qu'il avait rejoint sa bien aimée sur les terres éternelles de l'oubli.
il en eût la confirmation quant il apperçût à ses côtés un homme si blanc qu'il en devenait transparent, mais il déchenta quant la voix de Bombyce se fit entendre.

Alors olma, bien dormi ?

Antarius était là également, calme comme à son habitude, comme Bombyce d'ailleurs et cela ne correspondait pas aux derniers souvenirs qu'olma avait d'eux.

C'est alors qu'il aperçut une autre femme aux côtés de Bombyce, ressemblant à se méprendre à Elima, hormis la coiffure et la couleur de la robe.

C'est le Magicien de Cristal qui entreprît de tout expliquer à olma et de ce fait à Bombyce et Antarius.

C'est là que les déesses firent comprendre aux mortels présents que devait commencer leur quête, mais sentant la colère de leur père montée, elles s'esquivèrent sans plus mots dire, laissant Omdir réglé tout cela.

Quant ils redescendirent de la Citadelle, c'est l'image d'hommes sereins que Bombyce, Antarius et Olma offrirent aux guerriers de Krääl.

Bombyce chargea Mataf de rassembler les guerriers aux premières lueurs de la lune autour de la pierre plate de Krääl.

Les flambeaux brillaient et illuminaient de leurs flammes la place où était posée depuis des millénaires la pierre plate de Krääl. Les guerriers étaient rassemblées depuis de longues minutes, quant ils virent se détacher à la lumière des flambeaux les silhouettes de Bombyce, Antarius et Olma, se dernier se tenant en recul par rapport aux deux premiers.

Bombyce pris alors la parole :

Cher Lycans

Il est l'heure ! L'heure de se relever, de porter au plus haut les couleurs de la meute. L'ordre a un glorieux passé mais tout le monde doit prendre conscience que le meilleur est a venir.... grâce a la volonté et l'investissement de chaque lycan.
Le clan vient de passer une sombre période, mais aujourd'hui l'heure est revenu au banquet d'esclaves bien dodus !

Antarius et Mataff ont réussi a garder à flot le clan, de nouveaux seigneurs nous ont rejoint, quelques uns sont partie rejoindrent les terres éternelles, mais on peut dire qu'une nouvelle génération de lycans vient de naitre et prouve sa valeur.

Ensuite, il y a le retour ou l'arrivée de glorieux seigneurs, qui vont apporter énormément au clan par leurs connaissances , leurs idées et leur motivation.

Vous apprendrez vite à faire leur connaissance

Gardons en tête, notre histoire le prouve, que dans n'importe quelle situation, on ne doit rien lacher !

C'est ca l'esprit lycan !

Soit on reverse des montagnes, soit on s'incline mais avec dignité et en infligeant le plus de perte a nos adversaires. Ne rien lacher pour le clan, ne rien lacher pour son frère lycan, ne rien lacher pour soi... c'est la base de notre succes !

Gloire à l'Ordre Lycan

Gloire aux Lycans


Antarius s'avança alors et prit également la parole :

Frère Lycans ! Le premier fragment de la pierre de vie vient de nous être ramené.....La quête va pouvoir commencer !

L'enthousiasme soulevée par les mots qu'ils venaient d'entendre fit pousser aux guerriers lycans une clameur digne du tonnerre des Dieux.

Antarius continua ses propos le coeur rempli de joie et de fierté de voir une aussi belle assemblée :

" Mes chers Lycans,

Comme vous avez pu le constater, notre Ordre est en train de connaître une forte évolution.

L'heure de la Renaissance Lycanne a maintenant sonné!

Que tout Inutopia apprenne, à ses dépends s'il le faut, que les Lycans sont de retour et qu'un affrontement avec eux est tout sauf une partie de plaisir!

Des modifications en profondeur s'imposent pour la pérennité de la meute et je vous l'annonce officiellement.

4 Furys vont désormais diriger notre armée: ils ont été choisis pour leur motivation, leur expérience, leur force morale, leur capacité à diriger des troupes, leur volonté de faire respecter maintenant et pour toujours l'Esprit et les valeurs lycannes.

Il s'agit de:
Wasty (maintenu à son poste),

Explosivone,

Rom2,

Le Seigneur Olma, qui nous a également rapporté le premier fragment de la pierre de vie.

Ils sont nos généraux qui nous mèneront à la victoire.

Un second Haut-Prêtre sera aussi nommé dans un avenir plus ou moins proche, comme conseiller personnel pour guider la meute. Je vous ferai part de mon choix le moment venu.

Concernant les Magisters:

Crom est actuellement maintenu comme LE Passeur, Gardien des portes de la cité ;

Falcon est nommé Grand-Architecte de l'Ordre Lycan.

Les postes de Tavernier et de Responsable de l'Antre des Défis sont vacants; un poste de Scribe Officiel de l'Ordre, relatant nos futurs exploits est également libre.

Et maintenant, nous laissons Bombyce et moi-même le soin aux nouveaux Fury d'organiser une fureur de renaissance, afin de faire connaître à Inutopia tout entière que nous sommes de nouveau sur le chemin du combat.


Le Magicien de Cristal s'avança et d'une passe magique donna la faculté aux guerriers lycans de communiquer entre eux de manière téléphatique, quelque soit la distance les séparant, afin de faciliter leurs futurs actes de guerre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seigneur olma

avatar

Masculin Nombre de messages : 980
Age : 2016
Grade : C'est marqué au-dessus
Fonction : Empereur de Rome à la retraite
Date d'inscription : 25/06/2006

Troupes
Espions:
180/180  (180/180)
Sorciers:
86000/84000  (86000/84000)
Secrets:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Premiers préparatifs   Mer 25 Nov 2009 - 10:11

Quelques jours s'étaient écoulés depuis la cérémonie et Krääl découvrait avec plaisir l'art de communiquer à distance. Certes les premiers jours avaient été difficiles voir impossible....toute ces voix dans les têtes, chaque lycan pouvant entendre la pensée de son camarade...mais Mataf le haut prêtre avait su avec brio apprendre aux lycans à utiliser ce don.

Mais le problème de Mataf était tout autres pour le moment. Quelqu'un se promenait dans la cité, occupait un poste à responsabilité, mais n'avait pas encore été transformé. Pourtant celui-ci ne sentait pas totalement l'humain.

Mataf pris donc la décision de rencontrer en urgence Bombyce, Antarius et Crom et leur exposa son souçi.
Crom s'agita, Antarius arqua un sourcil quant à Bombyce il se contenta de sourire et de répondre : hé bien demandons à la garde de nous l'amener.

C'est ainsi que le seigneur olma arriva, entouré de gardes, se demandant ce qu'on lui réservait, dans la grande salle réservée aux initiations.
Les lycans s'étaient regroupés, Mataf se tenait debout avec un air sévère à la gauche de Bombyce, Antarius serein mais curieux à la droite de ce dernier, Crom en retrait prêt à intervenir en tant que gardien de la Cité.
Bombyce s'exprima alors tout en souriant : Seigneur Olma, Mataf nous rapporte que tu te promènes dans la cité et s'interroge sur le fait que tu n'es pas encore été initié lycan, mas surtout ne ressent pas un côté totalement humain en toi, ce qui l'intrigue !

Ah ! fit le seigneur olma et à la surprise générale se transforma en lycan. Bombyce continuait de sourire et expliqua lui même le phénomène.

Il y a plusieurs années de cela, une guerre faillit intervenir entre les lycans et les SPQR. Le seigneur olma était alors général en chef de leurs troupes. Avec venin nous acceptâmes à l'époque de le rencontrer pour écouter ce qu'il avait à nous dire. Certes il nous expliqua qu'un complot avait été ourdi par l'un de ses seigneurs, mais qu'il en était pas l'instigateur et qu'il n'avait jamais envoyé d'espion dans la Cité de Krääl. Nous avions à l'époque voulut donner un avertissement au seigneur olma, venin et moi le griffant profondément au thorax et au visage. Je vois d'ailleurs que tu portes toujours la cicatrice. Je comprends aujourd'hui que protégé par la pierre de vie que tu portais sans que nous le sachions tu avais pu combattre ce qui se passait dans ton corps, mais aujourd'hui......le résultat est là !

Il était temps que le discours se termine, car dehors un bruit de panique se fit entendre. Des bruits de mâchoires, des cris.....les lycans se transformèrent tous en même temps, prêt au combat, utilisant pour la première fois leur nouveau pouvoir de télépathie afin de communiquer entre eux sans que l'ennemi ne puisse entendre.

C'est alors qu'ils virent entrer dans la grande salle deux monstres, hybride de chien et de créature de l'enfer, la gueule dégoulinant de sang et de chair.

Néron, Brutus s'écria olma ! Ses animaux de compagnie venaient de le retrouver, le suivant depuis des jours à la trace, fidèles à leur maître, ils avaient traversé Inutopia et le croyaient en danger.

Krääl, peu à peu s'était habitué à croiser ces étranges animaux, qui regardaient les lycans s'entraîner au combat jour après jour : camouflage, corps à corps, magie, télépathie..... tout était exploré et chacun se renforçait.

Les préparatifs guerriers rythmaient la vie de Krääl, quand un beau matin les 4 Fury prirent la parole :

Lycans, l'entraînement dans le camp a assez duré, aujourd'hui nous souhaitons voir ce que vous valez sur le terrain. Nous préparons une grande offensive, reposez-vous ! économisez vos forces ! aimez vos partenaires ! car la fureur va prochainement intervenir ! Taisez cela ! Apprenez à taire cette offensive !

Vous recevrez vos affectations dans des bataillons d'assauts, avec à leur tête une fury. Des ordres vous seront donnés, suivez les ! Des stratégies seront mises en place, apprenez les !

Que vos coffres débordent d'écus à la fin de cette opération, pour la seule gloire des Lycans !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seigneur olma

avatar

Masculin Nombre de messages : 980
Age : 2016
Grade : C'est marqué au-dessus
Fonction : Empereur de Rome à la retraite
Date d'inscription : 25/06/2006

Troupes
Espions:
180/180  (180/180)
Sorciers:
86000/84000  (86000/84000)
Secrets:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Fureur du 12ème mois de la 1357ème année   Sam 26 Déc 2009 - 16:37

Les guerriers de Krääl étaient réunis dans la grande cour de la citadelle.

Le grand prêtre Mataf aux côtés du magicien de cristal leur faisait face, prêt à donner le signal de départ.
La lune serait bientôt pleine conférant puissance et invincibilité aux lycans.

Pendant que Mataf surveillait l'avancement de la lune, le magicien de cristal assura de son aide les guerriers rassemblés devant lui. De toute sa puissance, il permettrait à ces derniers de se déplacer de royaume en royaume à la vitesse de l'éclair, en ouvrant des vortex successifs. Toutefois, cette technique était assujettis à l'alignement des étoiles, donc les guerriers ne disposeraient que de 45 minutes pour cette mission.

Afin de rappeler au continent d'Inutopia la puissance du royaume de Krääl, 2 000 seigneurs des plus puissants avaient été choisis comme cible, afin de servir la cause.

23 guerriers farouchement déterminés pour réussir cette mission avaient été choisis, on pouvait discerner parmi eux et côte à côte, Antarius, Citry, Falcon, Zhed, Bombyce, Crom.
Les Fury revoyaient en urgence leur stratégie car certains des guerriers choisis étaient absent à l'appel. Malgré une grande fatigue, Explosivone motivait les troupes de toute son énergie tandis que Wasty, Rom et Olma mettaient rapidement en place une répartition des commandos.

Sachant que tout Inutopia allait enfin savoir qu'il avait trouvé refuge au sein de Krääl, l'ex empereur Olma portait fièrement à chaque avant bras un large bracelet de cuir épais où l'on pouvait lire : In hoc signo vinces.

Tout à coup le grand prêtre réclama le silence, la lune était pleine. Dés lors tout alla très vite, le magicien de cristal tint sa promesse et déplaça de royaume en royaume par des vortex successifs les guerriers lycans.
Ceux-ci apparaissaient de manière soudaine au milieu des forteresses ennemis.
L'effroi paralysait les soldats ennemies, la puissance des guerriers faisant le reste.
Si dans les premières minutes de la fureur, les royaumes attaqués étaient pris de surprise, peu à peu une défense commune se fit, organisée par les sorciers des différents royaumes, usant de leur connaissances des sorts et des mouvements des étoiles.
Communiquant entre eux, ils débutèrent des invocations tentant de bloquer les guerriers lycans.

La première victime de cette contre-attaque fut le grand prêtre Mataf qui facilement traçable par ses effluves magiques fut repérés et mystiquement renvoyé dans Krääl, bloqué dans son propre temple.

Utilisant leur nouvelle faculté depuis le début de l'attaque, les lycans communiquaient donc entre eux par leur psyché. Certains restaient silencieux, se contentant d'analyser les données transmises par les autres guerriers. D'autres par contre usaient et abusaient de cette nouvelle faculté, perdant certainement un temps précieux au profit des attaques.

La contre-attaque était puissante et le magicien de cristal commença à fatiguer, devant non seulement transporter l'ensemble des guerriers de royaume en royaume, ce qui déjà puisait énormément dans son énergie vitale mais de plus il devait lutter contre un phénomène inattendue.

Les sorciers des royaumes attaqués par les lycans venaient de se mettre d'accord pour l'utilisation d'une défense commune, lançant au-dessus du continent le sort du vortare, produisant ainsi un effet de laguis temporarius, que le magicien de cristal n'avait plus rencontré depuis plusieurs siècles.
A l'époque le surnom de lag lui avait été donné.

Afin de lutter contre cette contre attaque inattendue, le magicien de cristal puisa au plus profond de son énergie, afin de pouvoir continuer à déplacer les guerriers lycans. Mais quelque soit la puissance d'un immortel, il devrait lutter contre l'ensemble des sorciers du continent.

Un magnifique combat magique débuta et s'offrit aux Dieux qui, attirés par l'énergie dégagée par ce combat, regardaient avec beaucoup de passion celui-ci.
Phoebe et Elima ne furent pas les dernières à se pencher sur celui-ci, mais quel ne fut pas leur effroi en devinant que si le magicien de cristal venait à manquer d'énergie, leurs époux humains respectifs risquaient de subir des conséquences irréversibles. Elles décidèrent d'insuffler en urgence leur énergie divine au magicien de cristal.

Celui-ci pu alors continuer son combat et le déplacement des guerriers jusqu'à la fin de l'alignement des étoiles.

Si le combat entre le magicien de cristal et les sorciers du continent étaient magnifique à observer, le combat mené par les guerriers de Krääl ne l'était pas moins. A un contre cent, ils faisaient tomber les uns après les autres les royaumes cibles et cela malgré le Lag invoqué par les sorciers.

Juste avant la fin de l'alignement, le magicien de cristal fit revenir les uns après les autres les guerriers dans la grande cour de la citadelle. Tous réapparurent chargés d'or.

La puissance des lycans venait d'être prouvé à l'ensemble du continent, mais il fallait l'officialiser.
Bombyce venait de charger des coursiers de porter des missives signées de sa main à l'ensemble des Rois du continent, quand Phoebe se matérialisa soudainement devant lui.

Bombyce, je t'offre la possibilité de faire entendre ta voix sur tout Inutopia afin de clamer ta puissance retrouvée.

Le grand maître des lycans regarda sa déesse, heureux de cette apparition, mais lui demanda d'accorder ce privilège à Antarius, ce qui lui fut immédiatement accordé.

C'est ainsi que le peuple d'Inutopia entendit la puissante voix d'Antarius résonner dans le ciel étoilé du continent. Avec solennité mais simplement, ce dernier informa que le peuple lycan venait de retrouver sa puissance.

Fort surpris d'entendre cette voix dans le ciel nocturne, tout Inutopia trembla, achevant ainsi la renaissance des lycans, affirmant de la plus belle des manières que les guerriers de Krääl comptaient reprendre leur place de protecteur du continent.
Les guerriers épuisés rejoignaient les uns après les autres leurs maisons respectives afin de reprendre des forces.

Toutefois un des guerriers n'était pas réapparu.

Depuis le milieu de la bataille, ses pensées n'étaient plus captées par la psyché des guerriers. Pris par la bataille ceux-ci n'avaient pas réagis, mais maintenant il fallait se rendre à l'évidence : Explosivone avait disparu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seigneur olma

avatar

Masculin Nombre de messages : 980
Age : 2016
Grade : C'est marqué au-dessus
Fonction : Empereur de Rome à la retraite
Date d'inscription : 25/06/2006

Troupes
Espions:
180/180  (180/180)
Sorciers:
86000/84000  (86000/84000)
Secrets:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Les dieux s'amusent !   Jeu 7 Jan 2010 - 22:33

Les dieux au sein du panthéon n'ont pas réellement l'occasion de s'amuser tels que nous l'entendons.
Bien sur faire exploser une montagne et voir les dégâts occasionnés par un magma en fusion sur la population leur soutirait quelques sourires, une inondation afin de punir des humains peut enclin à honorer le noms de leurs dieux les distrayaient quelques secondes mais il faut bien se rendre à l'évidence, l'ennui était plus souvent l'invité des dieux que la joie.

Ainsi Thöratzje le chef des dieux s'ennuyait, son épouse Eliphoe voyait son humeur maussade d'un mauvais œil, la dernière fois qu'il avait été dans cet état, il avait immergé tout un continent avec ses habitants pour se distraire. Il leur avait quand même octroyé la possibilité de respirer sous l'eau, mais quand même, la disparition des Atlantes avait entraînés de nombreuses disputes au sein du panthéon.

Par contre Eliphoe se rappela un évènement qui avait attiré l'attention de son mari et de tous les autres dieux et déesses, amenant même un vent de folie au sein de cette si sérieuse assemblée.

Quelques semaines auparavant un des peuples d'inutopia avait provoqué un vent de panique en déclenchant un acte de guerre d'une grande bravoure, qu'ils avaient appelé : FUREUR !

Eliphoe se rapprocha de son mari avec beaucoup de douceur, le complimenta tout en lui faisant remarquer que l'ennui gagnait le panthéon.
Puis-je te suggérer divin époux une occupation digne des Dieux ?

Thöratzje arqua des sourcils, curieux de la proposition qui allait lui être fait. Vas-y mon épouse, explique ton idée ! dit-il d'une voix forte à faire trembler les montagnes millénaires d'inutopia.

Eliphoe proposa alors la chose suivante : mon tendre époux, il y a peu, un peuple que nos filles affectionnent particulièrement, a déclenché un acte de guerre qui vous avez procuré durant quelques instants beaucoup de satisfaction. Pourquoi ne pas reproduire cet évènement à une échelle plus importante ?

Thöratzje réfléchit puis embrassa tendrement Eliphoe. Cette idée était digne des dieux. Il se pencha un peu afin de voir dans le lac divin les humains et d'un seul geste il déclencha les hostilités à l'échelle d'inutopia.

C'est ainsi que les Dieux eurent un spectacle hors du commun, chaque royaume se mettant à piller avec frénésie le royaume voisin.


Dernière édition par seigneur olma le Ven 8 Jan 2010 - 1:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seigneur olma

avatar

Masculin Nombre de messages : 980
Age : 2016
Grade : C'est marqué au-dessus
Fonction : Empereur de Rome à la retraite
Date d'inscription : 25/06/2006

Troupes
Espions:
180/180  (180/180)
Sorciers:
86000/84000  (86000/84000)
Secrets:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Le crâne   Ven 8 Jan 2010 - 1:24

Le vent soufflait sur les terres enneigées d'Inutopia, rendant glaciale l'atmosphère.
Les seigneurs des différents royaumes restaient au chaud dans leur forteresse, profitant de ces intempéries pour honorer leur famille, assurer leur descendance ou bien administrer leurs terres.

Les cheminées crépitaient du bois sec, amenant une douce chaleur dans les pièces. La quiétude régnait, les serviteurs,et le peuple tout entier se préparaient à fêter Thöratzje.

C'est à ce moment que ce dernier déclencha par un geste divin les hostilités sur le peuple d'Inutopia.

Hommes et femmes sentirent leur crâne exploser sous une pression inexplicable, avec un besoin d'assouvir une envie de conquête.

Au royaume des lycans se fut le seigneur Zhed à attendre en premier ce murmure divin. Il envoya immédiatement des messagers à Kraäl afin de prévenir ses frères d'armes Lycan.

Les hostilités avaient débutés de toute part, chaque royaume déversant l'agressivité de son ost sur le royaume voisin.

Les dieux regardaient le spectacle avec beaucoup d'attention et d'intérêt, toujours réjouit par la mort de ses petits inutopiens à qui ils avaient insuffler la vie des millénaires auparavant.

Pendant la première partie de la matinée, l'armée Lycanne ne se mobilisa pas, mais vers 10H on aperçut leur bannière.
Le seigneur Olma était arrivé le premier, suivit de prêt par les deux Grand-Maître Antarius et Bombyce, chacun jetant leurs forces dans la bataille.

Rien ne pouvait leur résister. Eventrant, massacrant, tailladant les ennemis sur leur route respectives ils arrivèrent à conquérir de plus en plus de territoires.
La fatigue pouvait se lire sur leur visage et c'est avec soulagement qu'ils aperçurent les bannières des seigneurs lycans venant leur prêter main forte.

Parmi ces fiers seigneurs, on pouvait distinguer Falcon et Arthur, bien décidés à faire entendre la puissance de l'ost lycanne.

Cela faisait déjà trois jours que la bataille faisait rage sur Inutopia. Les lycans s'était hissé à force de d'abnégation près des Vardens.

Les blasons des différents royaumes claquaient au vent, la neige engourdissait les soldats, même les pâles rayons du soleil ne réussissaient pas à réchauffer les corps engourdit.

Le sang n'avait pas le temps de geler au sol, alimenté continuellement par celui des nouveaux corps tombant au sol, lardés de plaies béantes.

Le peuple des mandragore et celui des Vardens étaient les seuls à vraiment résister pour l'instant.

Les lycans étaient sur tous les fronts, les armées de Crach d'Hydr0g3n3, de Crom étaient aussi présentes.

La nuit étaient particulièrement réservé à celles de Mataf.

Elima et Phoebe étaient particulièrement heureuse de voir l'armée lycanne écraser ses ennemis, mais Thöratzje furieux de la relation particulière de ses filles avec deux représentants lycans octroya sans qu'on le vît une puissance supplémentaire aux Vardens, mais également à un autre peuple, celui des chevaliers teutoniques.

Vers l'aube de la 4ème journée nous n'apercevions plus les étendard des Vardens loin devant. Les rattraper fut notre objectif. Un peu plus tard c'est un autre blason qui arriva en force : celui des Chevalier Teutoniques.

Cela faisait déjà 4 jours que les combats faisaient rages, les guerriers de tous les royaumes étaient épuisés, combattant à tour de rôle, les lycans par leur puissance avait maintenu au loin la déferlante teutonique, mais ces derniers se faisaient de plus en plus pressants.

Pour tout dire, ce fut une journée interminable, les teutons revenaient à une vitesse alarmante.
Zhed pris alors sur lui de prévenir ses compatriotes, envoyant des messagers sur le champ de bataille pour que chaque seigneur puisse entendre l'alarmante nouvelles des chevaliers teutoniques en train d'enfoncer les défenses érigeaient à la va-vite.

Un par un ils arrivèrent.

Certains soldats de l'ost eurent la chance de voir passer devant eux les seigneurs Arthur, Crom, Falcon, Phenix, Hydr0g3n3 et Foster.

La réunion eut lieu sous la tente de Zhed. Durant la discution, ce dernier reçu deux missive. La première provenant du Grand-Maître Bombyce, la deuxième du Seigneur Olma.
Les discutions continuèrent tard, avec une seule conclusion possible : arrêter l'avancée des teutons, même si les Vardens n'étaient pas si loin.

Les sorciers lycans dirigeaient par le haut prêtre Mataf avaient débuté une vague d'incantation, mais afin de ne pas attirer l'attention des ennemis sur eux, le haut commandement décida d'envoyer un messagers chez le peuple des licornes afin de leur demander de jeter un sort sur les chevaliers teutoniques, afin d'immobiliser leur fulgurante avancée.

Ces derniers sachant qu'ils ne pouvaient espérer reconquérir les territoires perdus, acceptèrent sans hésiter et par une incantation commune projetèrent dans les tripes des teutons une maladie passagère mais provoquant un mal au ventre tel, que l'armée entière des teutons fut stoppée net dans son élan.

La nuit fut ensuite très longue, le seigneur Olma quitta sa tente de commandement pour rejoindre les troupes sur le champ de bataille afin d'estimer les pertes, les faiblesses et redonner le moral aux guerriers épuisés, regrettant que ses compagnons fury étaient bloqués dans le Nord.

Alors que ces derniers faisaient preuve d'un courage sans limite pour repousser les Teutons, les Lycans discutèrent sur la marche à suivre.
L'alignement des étoiles et la position de la lune montrait qu'il était déjà minuit. Le sort jeté par les sorciers du Royaumes des Licornes devait se terminer d'ici 3 heures.
Afin que les lycans soient présents à ce moment fatidique mais que la majorité des guerriers puissent reprendre des forces, 4 seigneurs décidèrent de pousser au-delà de leur limite les soldats de leurs armées.
Ce furent Phenix, Arthur, Foster et Zhed.

Pour eux la nuit fut longue et comme prévue, à 3 heures du matin, alors que la nuit était d'encre, que le sol gelée par la neige faisait naître des durcissements sur les pieds des soldats lycans, les Teutons reprirent le combat.

Le teuton Phenixx à lui seul massacrait autant d'hommes qu'une armée entière.
Les ordres donnés plus tôt dans la nuit avaient été clairs et ils furent respectés.
Les quatre seigneurs Lycans réunirent leurs forces spirituelles et aidé d'une potion préparée par leurs mages, il jetèrent le même sort que celui des Licornes.
C'est épuisés qu'ils optèrent pour faire reposer leur troupe respective.

Les dieux suivaient les combats, mais enivrés par la violence dégagée, le courage des inutopiens et l'abnégation des ces derniers, ils en avaient oublié de demander à Thöratzje de faire cesser les combats. Mais deux déesses regardaient ces évènements d'une autre manière et avec de plus en plus d'angoisse. Elle décidèrent alors d'entrer en lice.

C'est à l'aube, sous les rayons blafards du soleil que les seigneurs Olma Bombyce et Falcon, enfoncèrent les dernières défenses de l'ennemi, jetant dans la bataille leur dernière force contre les Teutons.

C'est alors que Phoebe et Elima apparurent à leurs époux lycans, leur promettant d'intervenir au plus vite pour que cesse cette débauche de violence et de massacre.

Phoebe choisit de repartir près de son père dans le Panthéon afin de le raisonner et de lui faire cesser tout cela.
Elima quant à elle opta pour une autre stratégie, ses yeux se mettant à brûler tel le feu d'un volcan elle insuffla à son époux olma une nouvelle énergie, permettant à ce dernier de se régénérer de la même manière que lorsqu'il portait le fragment de la pierre de vie. De plus elle lui accorda le privilège de créer un vortex par sa seule pensée, afin de se déplacer dans des endroits d'inutopia à grande vitesse, quelle que soit la distance.

Il était un peu plus de 8H quand Zhed fit sa réapparition. Il constata avec joie que l'écart s'était creusé avec les Teutons, mais il comprit rapidement que cela ne serait pas suffisant.

Il distingua au loin les étendards des Brigands, de la Lune Noir et des Mandragores. Il pensa que les Brigands revenait fort. On voyait aussi les Orcadiens perdre leur avantage sur les Vardens. Les Damnés avaient fini par maîtriser les Mages Blancs, quand aux guerriers du royaume de la princesse cœur, les LEGENDARY GARDIANS, ils étaient dans un autre monde.

A 9H les Teutons reprirent leurs esprits et foncèrent en direction des lignes lycannes, comme des démons de l'enfer. A ce moment là, Crom et le seigneur Olma venaient de rejoindre le champ de bataille, mais malgré cela on ne pouvait que regarder les teutons grignoter peu à peu, sans aucune chance de riposter.

Phoebe tentait depuis le début de la matinée d'intervenir auprès de son père, mais celui-ci satisfait de voir le Panthéon résonner de cris de joies devant cette immense bataille, hésitait à stopper celle-ci.

A 11H l'armée Teutone enfonça la ligne de défense lycanne, massacrant les soldats et autres mercenaires. Les seigneurs présent sur le champ de bataille se préparait à livrer leur dernière bataille recommandant leurs âmes à Thöratzje.

Le seigneur olma se tourna vers Zhed et lui dit de manière énigmatique : Retiens les magiquement et combats-les jusqu'à ce que je revienne ! Fait tout ce qui est en ton pouvoir. Ces dernières paroles prononcées, celui-ci disparut dans un vortex, devant les yeux effarés de Zhed.

Les minutes passées, notre armée se faisait massacrer et ce qui devait arriver arriva, les Teutons gagnèrent sur la dernière ligne de défense lycanne et entrèrent sur notre territoire.

C'est alors qu'apparut, tout à coup, sortit de nulle part, le seigneur olma accompagné des Legendary Gardians.
A ses côtés se tenait la princesse Cœur qui jeta ses troupes contres les chevaliers teutoniques les faisant reculer, ses mages immobilisant ceux-ci derrière la frontière lycane.

Zhed fut soulagé et se tourna épuisé vers ces troupes du dernier espoir, le seigneur Olma lui d'expliqua que la princesse Cœur avait accepté de les aider, même si un pacte d'alliance liait son royaume aux chevaliers teutoniques.
Zhed écoutait attentivement ces explications, quant il vît le seigneur olma s'emparer de son glaive pour le projeter en direction de Phénixx, qui fou de rage se précipitait sur Cœur pour l'occire.
Le glaive fut projeté avec une telle force, qu'il cloua sur place le chevalier Phénixx.

Père ! s'écrièrent en même temps Phoebe et Elima, se jetant à ses genoux. Ce n'est qu'à ce cri commun du désarroi que Thöratzje accepta de stopper les évènements sur Inutopia. Les déesses lui sourirent, reconnaissantes, ne sachant pas que la bonté de leur père aurait un prix fort à payer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seigneur olma

avatar

Masculin Nombre de messages : 980
Age : 2016
Grade : C'est marqué au-dessus
Fonction : Empereur de Rome à la retraite
Date d'inscription : 25/06/2006

Troupes
Espions:
180/180  (180/180)
Sorciers:
86000/84000  (86000/84000)
Secrets:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Le parchemin trouvé   Sam 9 Jan 2010 - 23:26

La puissance du jet de glaive du seigneur olma avait certes cloué sur place Phénixx, mais il avait également fait sauter une bourse hors de sa cuirasse.

Mais fatigué voir épuisé chaque seigneur avait décidé de rentrer chez lui pour se reposer.

Tous sauf un : Crom !

Certains des lycans aynt la fâcheuse tendance à disparaître après chaque bataille, il avait décidé en tant que passeur de faire le tour des champs de bataille afin de ramener les lycans perdus.

C'est en effectuant cette importante mission, qu'il aperçut commençant à être recouvert par la neige une bourse de cuir. Curieux de nature, il ramassa la bourse, l'ouvrit et découvrit un cailloux sur lequel était gravé des signes dans une langue qu'il ne connaissait pas.

Il était gravé :

Ne sachant pas ce que cela signifiait, mais ayant pour habitude de ramener tout ce qu'il trouvait d'intéressant à Krääl, il mit cette pierre dans la bourse et cette dernière dans sa poche.

Plusieurs jours passèrent et Crom était toujours à la recherche de lycans ayant perdus leur chemin. Les fêtes en l'honneur de Thöratzje venait de se terminer quand il arriva à Krääl.

Sans attendre, il se précipita chez Bombyce pour lui montrer la pierre trouvée sur le dernier champ de bataille du crâne, mais pour Bombyce ce langage ancien était inconnu.

On fit appel à Antarius, qui en tant qu'érudit devait connaître un grand nombre de langues disparues, mais là encore ce fut le néant.

Mataf fut également appelé, mais là encore cette langue resta indéchiffrable.

On tenta bien de faire appel au magicien de cristal, mais l'appel resta sans écho.

C'est alors que l'on se rappela des propos tenus par olma quand il était arrivé à Krääl et que le peuple lycan avait découvert que grâce au fragment qu'il portait autour du cou, il était très âgé. Avec un peu de chance il aurait connu cette langue ou du moins en aurait entendu parlé.

il fut mandé sur le champ.

Quand il arriva dans la grande salle de réunion, on lui expliqua la raison pour laquelle on avait besoin de ses connaissances.

Il regarda le texte gravé et devint pâle.

Il se tourna vers les membres de l'assemblée et tint les propos suivants :

La langue gravée sur cette pierre est écrit en quenoyan, langue parlée pour la dernière fois sur inutopia par les atlantes avant que la mer les engouffre.
Cette langue fut parlée par d'autres peuplades avant eux, qui avaient pour habitude d'errer de terres en terres.

Voilà ce qui est dit :

En haut des sommets éternels, un éclat de la puissance lycanne attends.

Je crois que nous tenons l'emplacement d'un fragment de la pierre de vie. Mais nous avons bien faillit capituler devant leur puissance la dernière fois que nous les avons affronter, si Coeur n'avait pas succombé à ma demande pressante.

Messieurs je crois que nous pouvons annoncer à nos fiers guerriers que nous allons tenter de concrétiser notre dernière victoire contre les Teutons.


Le lendemain tout les guerriers lycans furent rassemblés dans la grande cour de la citadelle et ce fut Bombyce qui annonça qu'une croisade allait être lancés au pays des chevaliers teutoniques pour récupérer un des fragments de la pierre de vie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronique de Krääl : La quête du renouveau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique de Krääl : La quête du renouveau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je souffre de bordelisme chronique et de flemingite aigue. [JAKE]
» [Alexandre Ruiz] "La chronique d'Alexandre Ruiz"
» Chronique de voyage d'un albinos.
» La chronique effrayante de Lucy ~
» Chronique Vampire Masquerade : "City of Black Miracles" (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La taverne lycanne :: Au coin du feu :: Histoires en tout genre-
Sauter vers: