AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grand Maître Antarius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
antarius

avatar

Masculin Nombre de messages : 2031
Age : 2016
Grade : Héros
Fonction : Si vous saviez un indice ... Je fait parti du panthéon des divinités
Date d'inscription : 10/04/2008

Troupes
Espions:
181/180  (181/180)
Sorciers:
85500/84000  (85500/84000)
Secrets:
3/5  (3/5)

MessageSujet: Grand Maître Antarius   Jeu 12 Nov 2009 - 15:36

Chroniques du Magnamund et histoire d'Antarius

Le Magnamund est un continent situé au nord d'Inutopia et constitué de nombreux Royaumes. Parmi ceux-ci se trouvent le Sommerlund et le Royaume des Ténèbres, royaumes voisins très fréquemment en conflit.
Le Sommerlund est occupé essentiellement par des humains qui, sous la bienveillance du dieu du soleil Kaï (d'alignement loyal – bon) et de la déesse lunaire Ishir( d'alignement bon), se sont développés et ont toujours su se défendre de leurs voisins grâce aux Seigneurs Kaï, élite guerrière du Sommerlund, dont la formation se faisait par voie orale depuis des siècles grâce au savoir acquis par le premier d'entre eux, appelé Aigle du Soleil qui, après une longue quête parvint à réunir les 7 pierres de la sagesse, puissants artefacts crées par le Dieu Kaï.

Le Royaume des Ténèbres fut crée par le Dieu du mal Nââr et peuplé de toutes sortes de créatures maléfiques ayant pour but de détruire toute vie sur le Magnamund et même au-delà. Il est constitué essentiellement de terres stériles, de volcans et aucune armée n'a jamais pu l'envahir. De même, les créatures de Nââr n'ont jamais pu quitter longtemps leur Royaume car elles ne pouvaient survivre loin de leur influence maléfique et leurs pouvoirs étaient grandement réduits hors du Royaume des Ténèbres. Nââr ordonna à ses sbires de capturer des humains car ces créatures semblaient pouvoir s'adapter assez facilement aux différents milieux, même les plus inhospitaliers. Les captifs subirent d'atroces traitements et maléfices en tout genre durant des siècles, générations après générations, jusqu'à ce qu'ils deviennent mauvais, cruels, impitoyables et totalement obéissants aux Maîtres des Ténèbres dirigeants du Royaume. Ces hommes furent appelés les Drakarims (ce qui signifie: Ceux dévoués au Mal)

Antarius était un de ces hommes, ayant subi depuis l'âge de ses 3 ans l'impitoyable formation au combat. Il apprit à ignorer la fatigue, la faim, la soif. Ensuite vint le contrôle de la douleur et de la peur. Les entraînements étaient sans pitié, mortel pour les plus faibles. Antarius montra rapidement d'excellentes aptitudes pour le combat et se révéla vite un guerrier hors pair lors de la fin de sa formation, à ses 18 ans. Ayant participé avec son unité à plusieurs combats victorieux durant lesquels il s'illustra, il fut transféré dans l'unité d'élite des Drakarims, les Chevaliers de l'Apocalypse. Lors de son incorporation, une glyphe magique secrète fut incrustée dans la chair du dessus de son bras droit; elle représentait une vue de face d'un squelette encapuchonné tenant une longue faux, chevauchant un destrier au galop. Cette glyphe était invisible pour les non-initiés et étaient un signe de d'appartenance
Beaucoup de légendes existaient autour des chevaliers de l'Apocalypse; on disait par exemple que là où ils posaient les pieds, la terre devenait aussitôt stérile à jamais. Toujours est-il que ces hommes étaient craints de tous, à juste titre d'ailleurs.

Antarius continua à se distinguer au sein des batailles; il montra qu'il possédait également des qualités de meneur et de stratège. Malgré son jeune âge, il était craint et respecté de tous. Il augmenta ses facultés martiales en maîtrisant parfaitement un seul sort maléfique appelé foudroiement psychique, sort qui paralysait durant quelques secondes les ennemis présents autour de lui. Au combat il tenait une épée longue dans chaque main et portait une targe sur chaque avant bras, lui permettant d'attaquer ou de se défendre d'une ou de ses deux mains. Sa façon de combattre, ses armes et son aptitude magique lui valut bientôt le surnom de Scorpion, tant les similitudes entre Antarius et l'animal étaient similaires. Antarius se fit incruster une glyphe sur son autre bras, représentant un scorpion prêt à attaquer
Après quelques années, Antarius devint le champion des Drakarims et les plus puissants sorciers du Royaume des Ténèbres lui jetèrent sorts et maléfices pour le rendre encore plus puissant, notamment une quasi immunité à la magie maléfique et une grande résistance aux sorts bénéfiques.
Antarius, sur ordre de Nââr en personne, dirigea la plus puissante des armées des ténèbres contre le Sommerlund. Il parvint à envahir le territoire plus loin que quiconque avant lui, massacrant toutes les troupes envoyées contre lui, tuant un à un les Seigneurs Kaî qui s'opposaient à lui. Un ultime combat eu lieu près de Holmgard; la capitale assiégée du Sommerlund. Là se trouvait le seul Supprême Grand Maître Kaî, appelé Loup Solitaire. Un combat titanesque débuta entre les deux hommes; tous savaient que le vainqueur déciderait du sort des armées en présence. Durant des heures, le combat ne cessa entre les deux guerriers, chacun infligeant des blesures à l'autre sans parvenir à lui porter de coup fatal. Mais le Dieu Kaî, voyant son peuple en danger, insuffla une partie de son énergie à Loup Solitaire et, Nââr ne pouvant agir hors de son royaume, Loup Solitaire prit finalement le dessus et blessa gravement Antarius. A la vue de leur champion vaincu, le moral des armées du mal s'envola et furent repoussées par les armées du Sommerlund. Loup Solitaire épargna Antarius, tant la surprise du vaincu que des autres Seigneurs et combattants présents.

Durant des années, Antarius fut enfermé au Monastère Kaï, cœur névralgique de tous les Seigneurs Kaï. Durant ce temps, Loup Solitaire utilisa toute sa sagesse, sa bonté, ses sorts magiques et ses pouvoirs divins afin de changer la nature maléfique d'Antarius car Loup Solitaire savait que Nââr avait commis une erreur en choisissant des humains, c'est que leur nature était neutre, qu'ils pouvaient être aussi bons que mauvais et surtout qu'ils disposaient d'un libre-arbitre lorsqu'ils n'étaient plus soumis à la contrainte.
Antarius ne devint pas bon mais il prit lentement conscience qu'il pouvait choisir de faire le mal ou le bien. Loup Solitaire fit de lui un homme libre avec la conscience et le choix de ses actes, quels qu'ils soient.

Antarius se mit au service du Sommerlund mais il savait qu'il était peu apprécié des autres Seigneurs Kaï, tant pour son passé que pour ses facultés de guerrier restées intactes. On lui confia les missions les plus périlleuses; il les réussit toutes, là où d'autres valeureux avaient échoués.
Un jour, il fut envoyé combattre les Druides de Cener, au Ruel, un état central du Magnamund entouré de montagnes, couvert de forêts marécageuses infestées de créatures et de monstres plus terrifiants les uns que les autres. Ces Druides étaient des Serviteurs de Nââr et se préparaient à répandre un virus 1000 fois plus puissant et mortel que le virus de la peste noire, le pire fléau connu à ce jour.

Antarius pénétra dans la forteresse des Druides. Là, il se mit à la recherche du lieu de fabrication du virus. Dans un des laboratoires de vivisection, il trouva une étrange créature attachée sur une table; cette créature était un mélange d'humain et de loup, Antarius n'en avait jamais vu auparavant, ni même entendu parler; elle avait subi de nombreux sévices et était agonisante.

La créature lui expliqua qu'elle était un Lycanthrope et qu'il avait été capturé dans une lointaine contrée car son sang entrait dans la composition de l'antidote au terrible virus des Druides, nécessaire pour préserver les forces du mal du fléau. Il dit aussi à Antarius que l'Archidruide était un adversaire redoutable tirait sa force et ses pouvoirs directement d'un dieu maléfique. Le seul moyen d'avoir une chance de le vaincre était d'avoir les pouvoirs d'un Lycanthrope, les seuls pouvant contrer un pouvoir divin. Antarius comprit que s'il voulait mener à bien sa mission, il devait accepter le don de Lycanthropie. Il tendit son bras et ressentit à peine la morsure. Tandis qu'il sentait son corps se transformer peu à peu, Antarius entendit les dernières paroles du Lycanthrope avant que celui-ci ne meure: "Suis toujours ton instinct, il ne te trompera jamais…"
Peu après, Antarius réussit à tuer l'Archidruide et à détruire les souches de virus en préparation.

Il comprit qu'il ne pouvait rester au Sommerlund et se laissant guider, il partit vers le sud, pour un long voyage. Il visita des contrées inexplorées, vécut mille et une aventures. Chaque jour, il sentait qu'il approchait de son but mais sans le connaître pour autant.

A un moment, il se mit à recruter une armée, demandant aux seigneurs à qui il rendait service de lui fournir des troupes. Il recruta des guerriers, des mercenaires, des cavaliers, des sorciers, des Maîtres de sièges avec leurs armes, des espions pour l'informer, des serfs pour nourrir son armée et même des loups se joignirent à lui. Tous ignorait sa véritable nature mais tous le respectait et lui obéissait. Arrivé à proximité d'un royaume inconnu, il ordonna de bâtir une citadelle et tous se mirent à l'ouvrage. Il interdit à quiconque d'aller plus loin et s'engagea seul dans ce royaume, sinistre pour les autres mais qui lui semblait étrangement familier. Il sentit qu'il était suivi depuis son entrée dans ce Royaume. Toujours sans en connaître la raison, il suivit des chemins, traversa bois et rivière et Antarius arriva au centre de ce Royaume. Il hurla alors des paroles qui lui semblaient incohérentes:
" Grand-maître, expliquez-moi…dites-moi qui je suis et ce que je dois faire…votre verbe sera mon ordre…laissez-moi venir à vous…"
Et il attendit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Grand Maître Antarius
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» comment un nain se retrouva lié à une elfe, à son grand dam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La taverne lycanne :: Au coin du feu :: Les histoires de nos pères-
Sauter vers: